Garde-corps provisoire

Si la toiture du bâtiment ne dispose pas, ou pas encore, d'équipements de protection collective, l'installation d’un garde-corps provisoire s’impose pour les chantiers en hauteur afin de prévenir les chutes de personnes et de matériaux. Le dispositif temporaire se compose de plusieurs éléments comme les potelets auxquels seront fixées les lisses et les plinthes. Une installation pouvant être complété par des filets de sécurité, comme les filets garde-corps et filets périphériques.

Les produits de la gamme

Filets de garde-corps
Découvrir le produit
Sabots et pièces détachées garde corps provisoires
Découvrir le produit
Vous êtes intéressé par nos produits & solutions ?

Obtenez gratuitement et sans engagement une estimation sur notre catégorie de produits

Demander un devis

La norme pour garde-corps temporaire en toiture

La norme NF EN 13374+A1 définit les conditions d'installation et la composition des garde-corps périphériques temporaires. Ceux-ci sont répartis en trois classes en fonction de l'inclinaison de la zone de travail. Les garde-corps de classe A sont conçus pour résister aux charges statiques, sur les surfaces de travail avec un angle d'inclinaison inférieur à 10°. Le dispositif remplit alors trois fonctions :

  • Résister à une personne prenant appui sur le garde-corps ;
  • Servir de main courante pour les déplacements ;
  • Arrêter une personne en déplacement ou une chute.

Les classes B et C visent les zones de travail avec une inclinaison pouvant aller jusqu'à 60°. Ces dispositifs résistent aux charges dynamiques et doivent pouvoir arrêter une personne en cas de glissade.

Matériaux pour garde-corps provisoires en toiture

Dans la sélection du matériau approprié, le critère à observer est celui de la résistance et de la durabilité. L’objectif étant de garantir le respect des normes en vigueur, mais aussi de supporter les conditions particulières du chantier. Les matériaux les plus couramment utilisés, selon la norme NF EN 12811-2, sont l’acier et l’aluminium. Plus spécifiquement, le polyamide, le polyéthylène haute densité et le polypropylène peuvent être utilisés pour la protection intermédiaire. C’est le cas des filets garde-corps et périphériques de la gamme Rikksen, composés de mailles en polyamide haute ténacité et de ralingues en polyamide ou polypropylène.  Le bois est quant à lui réservé aux seules plinthes en raison des disparités de ses propriétés selon l'âge, la qualité et les essences. Pour la stabilité, ce sont préférablement des matières solides qui assurent le contrepoids et non pas des matériaux en grains ou en fluides.