Bien positionner les dispositifs d’évacuation des eaux pluviales

Bien positionner les dispositifs d’évacuation des eaux pluviales

Rikksen vous propose ses conseils et astuces afin de mieux positionner votre dispositif d'évacuat...

Comment positionner les dispositifs d’évacuation des eaux pluviales sur un toit ?

L'installation d'un dispositif d'évacuation d'eau pluviale est obligatoire afin d'assurer la bonne évacuation des eaux pluviales. Effectivement, sans cette installation, le risque de dégâts des eaux augmentent puisque l'eau de pluie risque de stagner sur votre toiture-terrasse. Rikksen vous en dit plus sur ce dispositif, comment il fonctionne et pourquoi est-il aussi important au bon entretien d'une maison.

Pourquoi installer un système d’évacuation d'eau pluviale ?

Tout d’abord, il est bon de rappeler que l’évacuation des eaux pluviales est soumise à des obligations légales. Effectivement, l'article 681 du Code Civil implique qu’il est obligatoire pour le propriétaire d’un terrain de permettre l’évacuation des eaux de pluie sur la voie publique ou sur son propre terrain. Cette législation a pour but d’éviter les conflits de voisinage.

Permettre l’évacuation de l’eau de pluie est également un moyen d’allonger la durée de sa toiture. L’eau stagnante pouvant s’accumuler sur un toit peut favoriser les dégâts des eaux ainsi que les inondations. Elle accélère également la détérioration des toitures-terrasses. C’est la raison pour laquelle il est impératif de posséder un dispositif d’évacuation des eaux de pluie performant.

 

Comment fonctionne l'évacuation de l'eau de pluie de sa toiture terrasse ?

Un système d'évacuation d'eau de pluie peut sembler complexe aux premiers abords. Cependant, il s'agit d'un système simple car bien huilé. La pluie tombe sur la toiture et descend les pentes de cette dernière puis s'échappe par les gouttières qui longent la toiture. Cependant, dans le cas d'un toit plat, l'eau de pluie est alors siphonnée puisqu'elle ne peut pas descendre les pentes.

une fois arrivée dans les gouttières, elle passe alors par la descente murale d'eau pluviale jusqu'à se retrouver au pied du logement. Une fois arrivée en bas de cette descente, l'eau de pluie est alors collectée dans un caisson nommé "regard". C'est une fois arrivé dans ces fameux "regards" qu'il sera possible d'effectuer l'usage que l'on souhaite de cette eau de pluie récupérée par les descentes d'eau pluviale.

 

Quelles sont les normes à respecter ?

Comment toute installation au sein d'un logement, le système de descente d'évacuation des eaux pluviales positionnés sur les toitures-terrasses répond à plusieurs normes sanitaires. Dans le cas qui nous intéresse, la norme DTU 60.11 propose l'ensemble des règles de calcul liées à la dimension des canalisations d'évacuation des eaux, qu'il s'agisse d'eaux pluviales ou d'eaux usées.

Ensuite, l'article 681 du Code Civil évoqué plus haut affirme que : "tout propriétaire doit établir des toits de manière que les eaux pluviales s'écoulent sur son terrain ou sur la voie publique, il ne peut les faire verser sur le fonds de son voisin."

 

Comment se déroule l'évacuation de l'eau de pluie de sa toiture-terrasse ?

Au-delà de l'intérêt sanitaire des entrées d'eau pluviale positionnés sur les toitures et toiture-terrasses, plusieurs utilisations sont possibles en guise de traitement de l'eau de pluie récupérée. Ces conditions sont évidemment soumises au règlement sanitaire de la commune. Voici les différents moyens de traiter l'eau de pluie :

  • l'évacuer vers un réseau collectif urbain si ce dernier existe ;
  • l'épandre dans son jardin dans le cas contraire ;
  • la collecter dans un puisard ou dans un récupérateur d'eau si vous souhaitez effectuer des installations supplémentaires.

 

Récupérer l’eau de pluie et réaliser des économies

Outre son aspect pratique et le fait d’améliorer l’entretien de sa toiture-terrasse, l’eau de pluie peut également être récupéré. Pour cela, il est nécessaire de disposer d’une citerne ou d’un réservoir. Ce dernier peut être situé soit en plein air, soit être enterré dans le sol. Choisir une citerne souterraine permet notamment de stocker plus d’eau de pluie. Cette même eau pourra ainsi être réutilisée pour certains usages de la vie quotidienne encadré par la législation : laver sa voiture, arroser son jardin, alimenter l’eau des WC ou nettoyer le sol de sa maison.

Quels sont les différents réseaux d'évacuation des eaux pluviales ?

Tout d’abord, il est bon de noter qu’il existe deux types de réseau auquel il est possible de raccorder son dispositif d’évacuation d’eau :

  • Le réseau unitaire : il s’agit du réseau destiné aux eaux pluviales ;
  • Le réseau séparatif : ce dernier sépare l’eau de pluie évacuée des eaux usées qui seront traités et réutilisées.


Il est vivement conseillé de se renseigner auprès de sa mairie pour savoir auprès de quel réseau se raccorder.

En fonction de l’accessibilité de la toiture-terrasse, deux dispositifs de collecte d’eau pluviale seront utilisés, les chéneaux et les caniveaux :

  • Les chéneaux sont utilisés lorsque la toiture-terrasse n’est pas accessible. Ils permettent l’acheminement des eaux pluviales vers l’entrée d’eau pluviale ou le trop-plein.
  • Les caniveaux quant à eux permettent d’acheminer l’eau et de permettre son évacuation sur une toiture-terrasse accessible.

Une fois l’eau stockée, cette dernière est évacuée vers l’entrée d’eau pluviale. Le trop-plein quant à lui prend le relais si l’évacuation d’eau principale est surchargée. Il est vivement recommandé d’en installer au moins un par système d’évacuation.

Rikksen

Rikksen