Pour quels travaux installer un garde-corps autoportant ?

Pour quels travaux installer un garde-corps autoportant ?
Comment installer des garde-corps autoportants ?

Les conditions d'utilisation des garde-corps autoportants ont été précisées dans la dernière version de la norme NF E 85-015. Employé dans les conditions prévues, ce dispositif de protection collective est un moyen efficace pour renforcer la sécurité des professionnels sur les chantiers en hauteur. Toutefois, les solutions fixes conservent la priorité sur les solutions lestées et la mise en place de garde-corps permanents, déjà encouragée et obligatoire dans différentes configurations, doit à terme se généraliser.

Évolution de la normalisation des garde-corps amovibles en toiture

Les garde-corps constituent la protection collective la plus utilisée. Pour prévenir les chutes de hauteur, ces équipements doivent être solidement ancrés et résister aux efforts statiques et dynamiques. Sur les toitures-terrasses, l'installation de dispositifs de protection contre les chutes est encadrée par la norme européenne EN ISO 14122-3 et par la norme française NF E 85-015. La réglementation française distingue les garde-corps mis en place dans les bâtiments d'habitation ou dans les établissements recevant du public (ERP), de l'installation des gardes corps pour terrasses techniques inaccessibles au public. Les caractéristiques des lieux et notamment leur nature publique, privée ou technique déterminent en partie la nature du risque environnant.

La norme NF E 85-015 vise les « éléments d'installations industrielles - moyens d'accès permanents - escaliers, échelles à marches et garde-corps » depuis mars 2008, date de sa parution initiale. Pour clarifier les exigences de sécurité, la norme a évolué et offert davantage de précisions techniques en vue de sa mise en application initiée en juillet 2019, avec une année transitoire d'adaptation aux nouvelles contraintes.

La nouvelle mouture retire le titre de « main courante » aux éléments supérieurs non continus des garde-corps de périphérie. Ces éléments discontinus sont alors simplement appelés « lisse supérieur » ce qui a pour conséquence de les exclure des dispositions applicables aux seules mains courantes. L'emploi de garde-corps présentant une prise au vent conséquente, comme les panneaux plein ou micro perforés, doit désormais faire l’objet d’une justification par calcul.

Néanmoins, tous les gardes corps restent soumis à des règles générales : l’écart maximum est porté à 500 mm entre la lisse supérieure et la lisse intermédiaire et entre la lisse intermédiaire et la plinthe ou l’acrotère. Les garde-corps installés en bas d’une pente de plus de 15° verront ces espacements réduits à 340 mm maximum.

Nouvelle norme applicable aux garde-corps autoportants

Les garde-corps autoportants, aussi appelés garde-corps lestés, sont eux aussi visés. Leur usage est strictement réservé aux configurations ne permettant pas la mise en place d’un garde-corps fixe. Les protections collectives permanentes sont ainsi prioritaires sur les protections collectives temporaires. Un principe prévu par le Code du travail, Article R4323-66 : « Toutes mesures sont prises pour éviter que l'exécution d'un travail particulier conduise à l'enlèvement temporaire de dispositifs de protection collective pour éviter les chutes ».

Les garde-corps lestés peuvent être utilisés sur les constructions existantes, uniquement en second recours, si la protection permanente n’est pas techniquement envisageable. Les installations neuves doivent quant à elles obligatoirement se doter de garde-corps fixes qui garantissent la sécurité des professionnels et intervenants en toute circonstance sur les toitures techniques.

Autres contraintes applicables à la mise en place de garde-corps autoportants, ceux-ci doivent obligatoirement être situés à côté d’une butée, à proximité de l’acrotère par exemple. À défaut, le garde-corps amovible ne pourra pas être installé sur la toiture. Cette précaution supplémentaire entend réduire le risque de basculement du garde-corps. Par ailleurs, les contres-poids, censés contenir ce risque sont obligatoirement solides, et ne peuvent pas être composés d’eau ou de sable par exemple. À ce titre, un essai complémentaire de tenue au vent doit être réalisé.

Les garde-corps autoportants par Rikksen

Rikksen, expert en sécurité pour les travaux en hauteur, propose une large gamme de garde-corps adaptés à toutes les configurations et conformes à la réglementation dans leurs domaines respectifs d'application.

Bien que leur installation ne doive être envisagée qu’en second recours au profit des gardes corps fixes, les gardes corps autoportants, ou lestés, n’en restent pas moins un dispositif de protection collective. Ce qui signifie que leur installation est prioritaire sur les systèmes d’arrêt des chutes individuels, mais ne dispense pas de la mise à disposition des équipements de protection individuelle.

Rikksen propose des garde-corps autoportants destinés aux toitures inaccessibles au public. Facile à mettre en œuvre, ces gardes corps autoportants peuvent être montés par un seul intervenant. Les garde-corps autoportants rabattables sont livrés prémontés, avec des plots lestés dont le poids varie entre 12,5 kg ou 25 kg. Ces produits réalisés en aluminium affichent une excellente durabilité et un rendu soigné sans entretien particulier. Les garde-corps lestés autoportants proposés par Rikksen sont conforme à la norme NF E 85-015 et la norme européenne EN ISO 14122-3 qui fixe notamment les prescriptions générales de sécurité applicables aux matériaux, aux dimensions et à la conception des escaliers échelles à marches et garde-corps.

 

Rikksen

Rikksen