Étanchéité d'un toit-terrasse : pose, prix et accessoires

Étanchéité d'un toit-terrasse : pose, prix et accessoires
prix et avantage terrasse

L'étanchéité du toit-terrasse s'adapte à ses différents usages : jardin, toitures techniques, toit accessible au public, parking… Prévenir toute infiltration d’eau dans chacune de ces configurations est essentiel à la durabilité du bâtiment. Cela passe par une attention particulière au niveau des points de raccordement et des relevés d'étanchéité. Les différents éléments qui composent le toit et sont susceptibles d'entraîner une rupture d'étanchéité doivent être conformes aux normes en vigueur et mis en œuvre selon les recommandations du fabricant.

Étanchéité des toitures-terrasses techniques inaccessibles

Le toit a pour fonction de protéger le bâtiment contre les intempéries, les variations de température ou encore l’entrée de débris à l'intérieur de la construction. Avec les toitures-terrasses techniques, le toit peut contenir différents équipements et dispositifs nécessitant une maintenance régulière ou une intervention professionnelle en cas d'urgence. Ces toitures ne sont pas accessibles au public, mais offrent les conditions minimales de circulation aux équipes techniques. Sur ces terrasses inaccessibles, l'étanchéité est le plus souvent laissée apparente ou recouverte d'une protection meuble.

La toiture-terrasse accessible et ses différentes options d'étanchéité

La toiture accessible est quant à elle ouverte au public. Cela suppose, selon les configurations, la circulation de piétons, mais aussi celle de véhicules lourds ou légers. Cela implique également des conditions d'entretien spécifiques, en fonction du type de revêtement retenu.

Le toit-terrasse accessible au public

Les toitures-terrasses qui reçoivent une circulation exclusivement piétonnière présentent idéalement une protection par dalles, généralement préfabriquée en béton ou en bois.

À noter : en plus d’une étanchéité spécifique, l'accessibilité du toit-terrasse au public suppose la mise en place d’un garde-corps adapté. Si la mise en place d’un dispositif de protection collective contre les chutes est incontournable, quel que soit le type de toiture, certains critères peuvent varier compte tenu de l'accessibilité du toit.

Les toitures-terrasses accessibles aux véhicules lourds et légers

Par souci de praticité et de gain de place dans les milieux urbains particulièrement denses, de plus en plus de toits-terrasses sont pensés pour le stationnement de véhicules. Disposant d’une grande emprise au sol, ces bâtiments sont principalement des centres commerciaux ou des hôpitaux.

Les toitures parcs VL doivent pouvoir supporter la circulation et le stationnement de véhicules légers. Le trafic attendu peut être faible, dans le cadre d’un immeuble résidentiel, ou plus important s’agissant d’un centre commercial par exemple. De façon occasionnelle, ce type de toiture-terrasse doit également pouvoir garantir le passage de véhicules de lutte contre les incendies.

Les toitures parcs PL sont conçues et dimensionnées pour assurer la circulation et le stationnement de véhicules lourds. Là encore le trafic peut être faible ou plus important avec une vitesse limitée et des efforts de freinage relativement importants.

Face à ces différentes exigences de résistance, l'étanchéité du toit-terrasse est mise en œuvre sous une protection rapportée dure.

Les toitures-terrasses végétalisées

Dans le cas où le toit-terrasse reçoit de la végétation, la solution d'étanchéité se trouve sous la terre végétale ou sous des bacs végétalisés. Ce type d’ouvrage est de plus en plus considéré dans le cadre du développement des projets à Haute Qualité Environnementale (HQE). La végétalisation extensive par bacs ou par tapis pré-cultivés permet de réduire les quantités d’eau nécessaires et d’alléger le poids exercé sur le toit-terrasse. Une caractéristique particulièrement intéressante pour les toitures étanches conçues pour rester inaccessibles au public et présentant une structure légère.

Étanchéité en toiture-terrasse : déversoir, trop-plein, acrotère et autres points de vigilance

Sur ces différents types de toitures-terrasses, les membranes d'étanchéité bitumineuses ou synthétiques sont mises en œuvre en tenant compte des configurations particulières du chantier.

Les revêtements étanches doivent être correctement raccordés aux différents éléments de la toiture :

  • les éléments traversant la toiture comme les conduits de cheminée, d'aération ou encore les crosses d’étanchéité pour le passage de gaines techniques ;
  • les entrées d’eaux pluviales (EEP) en déversoir et en trop-pleins pour l'évaluation des eaux pluviales ;
  • la jonction du complexe d'étanchéité avec l’acrotère.

Les traversées de toiture et les EEP sont étanchées au moyen de platines soudées faisant le lien entre le revêtement d'étanchéité et les différents éléments du toit-terrasse. En périphérie du revêtement étanche, ce sont les relevés d'étanchéité qui préviennent toute infiltration d’eaux de pluie pouvant compromettre à terme la solidité du bâtiment.

Solutions d’étanchéité d'un toit-terrasse : prix et accessoires

Le prix d'une étanchéité de toiture-terrasse dépend essentiellement de la surface concernée et du type de matériau employé. Le processus le plus onéreux est certainement celui des étanchéités drainantes posées dans le cadre des toitures végétalisées.

La plupart des étanchéités tournent en moyenne autour d’une cinquantaine d’euros par mètre carré, tandis que les opérations d'étanchéités drainantes les plus chères peuvent frôler la centaine d’euros par mètre carré.

Pour les accessoires d'étanchéité, Rikksen propose des solutions d’étanchéité conformes et adaptées à différentes configurations de toitures-terrasses. Les dispositifs d’évacuation des eaux pluviales, les traversées de toiture, les trop-pleins, les déversoirs ou encore les crosses d’étanchéité passe-antennes sont conçus pour garantir une adhérence et une soudure parfaite du revêtement d'étanchéité.

 

Rikksen

Rikksen